Communiqués

Trois dramaturges franco-canadiennes à une Classe de maître donnée en marge du Festival du Jamais Lu!


Comme à chaque année depuis 2011 l’Association des théâtres francophones du Canada (ATFC)  permet à trois dramaturges franco-canadiens de participer à une classe de maître et à assister aux activités lors du Festival du Jamais lu, à Montréal. Les trois auteures invitées par l’ATFC cette année sont Annie Cloutier d’Ottawa, Johanne Parent de Moncton et Danielle Séguin-Tétrault de Winnipeg. Elles se joindront à une dizaine d’auteurs québécois au sein d’une Classe de maître offerte par l’auteure québécoise de renommée mondiale, Carole Fréchette. Le 14e Festival du Jamais Lu se tiendra du 1er au 9 mai 2015 au théâtre Aux Écuries de Montréal.

 Formée comme comédienne à l’École Nationale de Théâtre du Canada, Carole Fréchette se consacre à l’écriture depuis plus de vingt-cinq ans. Elle est notamment l’auteure de Jean et Béatrice, La Peau d’Élisa, Les Sept jours de Simon Labrosse, Les Quatre morts de Marie, Le Collier d’Hélène, Violette sur la terre, La petite pièce en haut de l’escalier et Je pense à Yu. Ses textes, traduits en dix-huit langues et joués à travers le monde, ont été salués par de nombreuses récompenses au Canada et à l’étranger. Deux fois récipiendaire du Prix du Gouverneur Général – en 1995 pour Les Quatre Morts de Marie et en 2014 pour Small Talk, elle a également reçu le prix Chalmers, qui récompensait le meilleur texte créé à la scène à Toronto en 1998. En 2002, la SACD lui décernait le Prix de la Francophonie pour souligner son rayonnement dans l’espace francophone ; la même année, elle se voyait attribuer le prix Siminovitch, prestigieuse récompense accordée à un auteur de théâtre canadien pour l’ensemble de ses écrits.

 En lien avec la ligne éditoriale de ce 14e Jamais Lu, S’appartenir, Carole Fréchette propose des ateliers afin de transmettre son approche de l’écriture. «Le Jamais Lu a choisi comme thème cette année « s’appartenir », une façon de dire l’urgence de se sentir en possession de ses moyens et de ses espoirs au milieu d’un monde qui nous échappe. Mais que signifie « s’appartenir », pour un auteur, dans le concret et l’intime de l’écriture? Pour moi, ça veut dire d’abord : savoir qui on est. Avoir conscience de l’héritage familial, social, culturel qui nous constitue. Savoir que c’est de ce point précis qu’on perçoit, ressent, comprend le monde. C’est de là qu’on écrit. Et de nulle part ailleurs. Et puis c’est faire confiance aux histoires que l’on porte. Garder son cap dans le tumulte des idées, des tendances qui font l’air du temps.»

 Nul doute que nos trois auteures profiteront grandement de ce questionnement, auquel elles pourront joindre le leur et développer un regard commun durant leur séjour à Montréal.

 

Depuis la saison 2010-2011 : 181 artistes ont bénéficié des activités de formation offertes par l'ATFC et la Fondation pour l'avancement du théâtre francophone au Canada !


- 30-

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]

Étienne Gauvin
Responsable des communications
Association des théâtres francophones du Canada
1(866) 821-2233
(613) 562-2233
Cell : (613) 720-4493
communications@atfc.ca

« Retour | Archives

Liens utiles
Connexion
Copyright © 2014 Association des théâtres francophones du Canada | Droits et aspects légaux
Conception graphique & production web : Existo Communications & Sociotechnologies