Communiqués

La formation, le réseautage et la reconnaissance au coeur des préoccupations des professionnels du milieu théâtral franco-canadien


Ottawa, le 15 septembre 2009 - À l'issue du Forum national « Pour un développement durable du milieu théâtral franco-canadien » de l'Association des théâtres francophones du Canada (ATFC), réunissant à Ottawa le 14 septembre dernier quelque 70 professionnels de l'Acadie, de l'Ontario et de l'Ouest canadien, trois grandes priorités avaient obtenu de larges consensus auprès des participants, soit :
  • L'accès à une formation spécialisée en théâtre ainsi qu'à des occasions régulières de perfectionnement; plusieurs intervenants ont souhaité qu'une concertation accrue entre le milieu et les institutions de formation et de théâtre soit mise en place dans le but d'élargir l'offre et l'accès à la formation artistique au Canada français;
  • Des occasions régulières de rencontres, de réseautage et de mobilisation entre professionnels des différentes régions; tout au long de la journée, les participants ont proposé différents moyens offrant une capacité de concertation accrue au milieu, que ce soit en élargissant le membership de l'ATFC ou en créant un nouvel organisme que certains ont nommé un « Centre de théâtre franco-canadien »;
  • Enfin, les liens avec le public et, plus largement, les communautés dans lesquelles les artistes et les compagnies s'enracinent d'un bout à l'autre du pays furent au coeur des échanges, les artistes réitérant tout au long de la journée leur importance, que ce soit avec les jeunes dans les écoles, avec le grand public grâce aux centres de théâtre et aux diffuseurs de plus en plus nombreux dans le paysage franco-canadien ou avec les pouvoirs publics qui tardent à accorder une juste reconnaissance aux arts comme fondement d'une société moderne et ouverte sur le monde.
Le président de l'ATFC s'est déclaré très heureux des résultats du Forum tenu en marge de la biennale Zones Théâtrales du Centre national des Arts du Canada, dont l'ouverture avait lieu en soirée. « Tout au long de la journée, certains mots clés sont revenus d'un atelier à l'autre : décloisonnement, mobilisation, réseautage, formation, développement professionnel, pérennité et reconnaissance. Cela confirme les orientations retenues par l'ATFC lors de son récent exercice de planification stratégique tout en bonifiant la réflexion menée par nos membres grâce aux nombreuses pistes d'action identifiées par les participants », soulignait Craig Holzschuh, directeur artistique du Théâtre la Seizième (Vancouver) et président du conseil d'administration de l'ATFC depuis 2006. L'artiste bien connu René Cormier, directeur artistique, metteur en scène, interprète et musicien accompli, livrait en début de journée une communication dans le but de lancer le débat. « À l'heure de la démocratisation de la culture, de l'accès à des objets artistiques et des produits culturels variés, métissés, à l'heure d'une redéfinition de nos territoires identitaires, alors que les nouveaux territoires de l'art de trouvent de plus en plus à l'extérieur des lieux institutionnels de création, qu'est-ce que le théâtre franco-canadien propose ? », lançait-il à l'assemblée en début de journée. Sans avoir la prétention d'avoir répondu à cette grande question, le Forum national fut une occasion privilégiée de dialogue et de réflexion au sujet de la pratique théâtrale pour les participants. La rencontre accueillait une représentation assez large du milieu théâtral professionnel de l'Acadie et du Canada français : s'y sont retrouvés tant les artistes établis que les artistes émergents, des auteurs, des metteurs en scène, des interprètes, des concepteurs, des régisseurs, des directions artistiques et des gestionnaires de compagnies ont consacré la journée à des travaux en ateliers visant à cerner les conditions à réunir et les ressources nécessaires pour assurer la poursuite du développement durable du milieu théâtral francophone en situation minoritaire. Les grandes priorités retenues en fin de journée viendront orienter les efforts des organismes de services aux arts tels que l'ATFC, les compagnies et le milieu professionnel. D'autre part, les constats et conclusions feront l'objet d'un rapport appelé à être largement diffusé auprès des partenaires publics, dont les conseils des arts provinciaux, le ministère du Patrimoine canadien et les grandes agences culturelles fédérales telles que le Centre national des Arts du Canada et le Conseil des Arts du Canada. La tenue de ce Forum a été rendue possible grâce à l'appui financier du ministère du Patrimoine canadien et du Conseil des Arts de l'Ontario que l'ATFC remercie. De nombreux autres organismes ont contribué leurs expertises et ressources et l'ATFC leur transmet toute sa reconnaissance : Théâtre Action, le Théâtre de la Vieille 17, le Théâtre du Trillium, le Conseil des Arts d'Ottawa, la Galerie Saw et la Cour des Arts d'Ottawa. Fondée en 1984, l'Association des théâtres francophones du Canada (ATFC) est un organisme national de service aux arts appuyant ses membres, treize compagnies professionnelles et, plus largement, le milieu théâtral franco-canadien. Elle assure une action concertée dans les dossiers de la formation et du développement professionnel des artistes, des arts en éducation, de la diffusion et du rayonnement de la production théâtrale franco-canadienne, contribuant ainsi au développement artistique et culturel des communautés francophones du Canada.

- 30-

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]
Télécharger la version PDF
Télécharger Télécharger la version PDF 140 Ko 

Personne-contact :
Paulette Gagnon, directrice générale
Association des théâtres francophones du Canada (ATFC)
(613) 562-2233 ou 1 866 821-2233
pgagnon@atfc.ca / www.atfc.ca

« Retour | Archives

Liens utiles
Connexion
Copyright © 2014 Association des théâtres francophones du Canada | Droits et aspects légaux
Conception graphique & production web : Existo Communications & Sociotechnologies