Le corps dans l’espace, l’espace en mouvement

Avec Jocelyne Montpetit, chorégraphe et danseuse  

 

portraitjocelynemontpetit-juin09 (credit. Aska Koseki).jpg

Crédit : Aska Koseki 

 

Description de l’atelier 

Le corps se situe toujours dans un espace donné. Que ce soit dans un espace sacré comme celui de la scène ou dans un espace social ou architectural, le corps se dépose dans ces lieux multiples. Ce stage sur trois (3) semaines abordera le corps de l’interprète dans l’espace scénique, sacré, poétique, intime autant intérieur qu’extérieur.  

 

Nous aborderons la notion du « ma », cette notion japonaise que l’on peut définir comme les interstices qui séparent ou relient les corps dans un espace donné. Les méthodes utilisées seront celle du Butô, du théâtre Nô, mais aussi de la danse expressionniste allemande ou la danse théâtre. 

 

Semaine 1 - « Peut-on danser le paysage ?  »  

La première semaine, on travaillera à partir d’une multitude d’exercices, de découvertes de son propre corps et de celui des autres. Ces exercices sont issus du Body Weather Laboratory de Tokyo. Exercices de sensibilisation, de découvertes, de lenteur et vitesses différentes, ce travail sera exécuté à l’intérieur du studio, mais aussi à l’extérieur, dans la nature. Le corps deviendra un véritable paysage à conquérir. 

 

Semaine 2 - « Le corps comme véhicule » 

La deuxième semaine sera celle d’intégration, d’intériorisation d’images mentales dont peut se servir l’interprète afin de sonder l’intériorité, d’acquérir une présence plus grande sur scène et de se conscientiser envers l’espace intérieur versus l’espace extérieur. Ces exercices viennent de méthodes que m’ont transmises mes maîtres et fondateurs du Butô au Japon. Cette méthode a été adaptée pour le théâtre occidental et est accessible à tous. Nous sonderons les états du corps, l’archéologie de l’intime, la présence et surtout le corps comme véhicule de transformation et de métamorphose sur scène. 

 

Semaine 3 - « L’espace en mouvement »  

La troisième semaine sera une mise en pratique de différentes méthodes sondées au cours du stage. Dans des mises en contexte précises, les participants seront amenés à intégrer le corps à des extraits d’auteurs tels Maeterlinck, Pessoa, Mishima ainsi que l’interprétation d’extraits chorégraphiques. 

 

Formatrice 

La chorégraphe et danseuse Jocelyne Montpetit captive avec ses créations rigoureuses, poétiques, minimalistes, profondément personnelles. Formée par les maîtres Étienne Decroux en France et Jerzy Grotowski en Pologne, c’est finalement au Japon qu’elle trouve sa voie au début des années 1980. Élève de Min Tanaka et de Kazuo Ohno, elle devient la première occidentale à faire partie d’une compagnie de danse Butô. Depuis 1988, Jocelyne Montpetit a créé plus de 25 œuvres chorégraphiques, développant un univers traversé par toutes ces influences, puisant dans la mémoire intime comme dans l’expérience collective. Avec sa compagnie, elle voyage au Canada, en Europe, en Amérique comme en Asie, présentant parfois des œuvres inspirées par l’histoire ou la littérature, parfois des solos sur la relation corps-lumière.  

 

Son plus récent projet, Runaway Girl, a fait l'objet d'une exposition de photos d’Andrea Lopez présenté en 2016 à Saint- Pétersbourg, ainsi que 10 représentations dans le cadre du Festival TransAmérique 2017.  

 

Suite à l’invitation du metteur en scène André Brassard en 1994, elle se joint au corps professoral de l’École Nationale de Théâtre du Canada et y enseigne pendant 22 ans. Elle dirige différents laboratoires du corps ainsi que des classes de maîtres dans des instituts de théâtre et de danse à Montréal, Rome, Yiogiakarta et Tokyo.  

 

Elle collabore comme chorégraphe auprès de nombreux metteurs en scène de théâtre tel André Brassard, Martine Beaulnes et Lorraine Pintal ainsi qu’au cinéma avec André Forcier et Pierre Falardeau entre autres. 

 

Profil recherché  

Ce stage intensif est ouvert à tous ceux qui s’intéressent au corps dans un contexte de représentation théâtrale. Chorégraphes, interprètes, metteurs en scène, concepteurs de théâtre pourront acquérir des outils essentiels afin d’enrichir leurs pratiques tout en favorisant le décloisonnement des pratiques dans un esprit d’échange.  

 

Nombre de participants 

 

Dossier de candidature  

Le dossier de candidature doit comprendre tous les documents suivants afin d’être jugé complet : 

Une lettre d’intention expliquant ce qui vous motive à prendre part à cette formation; 

Nommez un.e chorégraphe, ou un.e metteur.e en scène ou une compagnie de danse qui vous intéresse et dites pourquoi. 

Nommez deux artistes visuels qui vous inspirent et pour chacun, dites pourquoi. 

Un curriculum vitae détaillé, à jour, avec vos coordonnées complètes (nom, adresse postale, numéro de téléphone, adresse électronique). 

 

Nos partenaires 2018-2019

La création de ce site internet est rendue possible grâce au financement octroyé par le gouvernement de l'Ontario

Pour toutes les nouvelles de L'ATFC et de la Fondation, abonnez-vous à notre infolettre