Communiqués

Une vingt-neuvième Assemblée générale annuelle, un constat :
Le milieu théâtral de la francophonie canadienne continue de parler d’une voix unie !


L’Association des théâtres francophones du Canada (ATFC) tenait sa vingt-neuvième Assemblée générale annuelle les 28 et 29 mai 2013, à Ottawa.  Présidée par Marc Haentjens, visage bien connu dans la francophonie canadienne pour y œuvrer à de nombreux titres depuis maintenant plus de trente ans, l’assemblée d’affaires a été l’occasion pour les membres d’adopter avec un véritable enthousiasme la Planification stratégique 2014-2019 de l’association, Consolidation et rayonnement, ainsi que le nouveau plan 2014-2017 de l’ATFC en matière de formation, Formation et développement professionnel du secteur théâtral de la francophonie canadienne. Ces deux documents seront disponibles sous peu sur le site Internet de l’association.

Par ailleurs, les quelque vingt-cinq délégués ont eu l’occasion d’échanger sur des dossiers aussi essentiels que le financement des compagnies, la dramaturgie, la formation, le ressourcement professionnel, la diffusion et la mobilité de la main d’œuvre. D’autres échanges se sont également déroulées au sujet de très vives inquiétudes quant au financement des compagnies en provenance du Ministère du Patrimoine canadien, via les Programmes d’appui aux Langues officielles. Il semble de plus en plus difficile de saisir les paramètres guidant les décisions de ce partenaire pourtant essentiel, comme en font preuve les coupures à la programmation récemment essuyées par nos deux compagnies en Acadie. Il en va de même avec un projet rassembleur soumis par l’association elle-même et qui devait se dérouler en marge des prochaines Zones théâtrales, mais qui n’a pas été retenu, pour des raisons un brin insaisissables. 

Sur un autre plan, la rencontre annuelle de l’association s’est amorcée par deux ateliers concomitants, un pour les directions administratives et l’autre pour les directions artistiques.  Le premier a porté sur le développement du public et les « bonnes manières électroniques », tandis que le second se consacrait au ressourcement professionnel.

La rencontre de cette année a également été l’occasion pour les membres d’élire deux des leurs au conseil d’administration, soit Geneviève Pineault, directrice générale et artistique du Théâtre du  Nouvel Ontario (Sudbury, Ontario) et Dany Rousseau, directeur administratif de la Troupe du Jour (Saskatoon, Saskatchewan). Ils se joignent à leurs collègues Marcia Babineau, directrice artistique et co-directrice générale du théâtre l’Escaouette (Moncton, Nouveau-Brunswick), qui entame la dernière année de son second mandat de deux ans à la présidence de l’association et Stéphane Guertin, directeur artistique et général de Créations In Vivo (Ottawa, Ontario), qui débute la deuxième année de son premier mandat à titre de trésorier. L’ATFC souhaite en profiter pour remercier à nouveau Élise Desveaux-Graves, co-directrice générale et directrice des opérations au théâtre l’Escaouette et Aline Campagne, directrice administrative du Cercle Molière (Saint-Boniface, Manitoba), qui complétaient toutes deux leurs mandats au sein du conseil.     

L’assemblée s’est terminée par un dîner commun au cours duquel la directrice artistique du Théâtre français du Centre national des Arts, Brigitte Haentjens est venue discuter en toute convivialité avec les membres de l’association.  Rappelons que Brigitte Haentjens a été la toute première présidente de l’ATFC.

« Parmi toutes les assemblées annuelles de l’association auxquelles j’ai participé, celle-ci est certainement une des plus impressionnantes. Je suis ravie de constater à quel point les échanges entre les membres se sont déroulés avec une grande maturité. Je me réjouis également grandement de la confiance témoignée par les membres envers le conseil et les employés, comme en ont fait preuve les très chaleureux applaudissements qui se sont faits entendre au terme de l’assemblée. Notre milieu parle d’une voix unie, il est solidaire, il possède des acquis et continue à se consolider et à rayonner », déclarait la présidente, Marcia Babineau, quelques instants  après la clôture de  ce rendez-vous annuel.

L’Association des théâtres francophones du Canada représente quatorze compagnies de théâtre professionnel évoluant en situation linguistique minoritaire dans six provinces (le Nouveau-Brunswick, l’Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique). Sa réflexion s’inspire des diverses réalités provinciales ou régionales pour adopter un point de vue national. Elle appuie ses membres depuis bientôt trente ans, en se consacrant à de nombreux dossiers de nature politique, artistique, et organisationnelle : la dramaturgie, la diffusion, le financement et la consolidation des compagnies, la relève, la gestion des infrastructures physiques, les ressources humaines et organisationnelles nécessaires pour assurer le développement optimal des compagnies face à l’ampleur de leurs mandats, la formation et le ressourcement professionnel, pour n’en nommer que quelques-uns. Bien que le mandat premier de l’association se situe dans la représentativité des compagnies membres, ses actions englobent également de multiples initiatives destinées aux praticiens individuels, qu’ils soient acteurs, metteurs en scène, concepteurs, auteurs, etc. 


- 30-

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]
Télécharger le communiqué en version pdf
Télécharger Télécharger le communiqué en version pdfTélécharger 

Céline Paquet
Responsable de l'administration et des communications
cpaquet@atfc.ca
613-562-2233

« Retour | Archives

Liens utiles
Connexion
Copyright © 2014 Association des théâtres francophones du Canada | Droits et aspects légaux
Conception graphique & production web : Existo Communications & Sociotechnologies