Bulletin de l'ATFC

« Retour |  Archives |  La une |  En bref
Index A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Le 8 juin 2011
Esther Beauchemin
Esther Beauchemin

Esther Beauchemin termine actuellement une résidence au CEAD

Dans le cadre d’une entente entre l’ATFC, le Centre des auteurs dramatiques (CEAD) et quelques autres partenaires, la directrice artistique du Théâtre de la Vieille 17, Esther Beauchermin, s’accorde présentement un moment privilégié pour se consacrer à un projet d’écriture. Esther est actuellement à Québec en résidence de création, et ce jusqu’au 19 juin. Établie depuis 1999 par le CEAD, cette résidence, qui se tient aux deux ans dans différentes régions du Québec, offre des conditions de travail optimales aux auteurs. Animée par Elizabeth Bourget, conseillère dramaturgique au CEAD et Mariette Navarro, auteure et dramaturge française, l’édition de cette année réunit - en plus d’Esther - Simon Boulerice et Francis Monty du Québec, Sabine Revillet et Emmanuelle delle Piane de la France, de même qu’Aristide Tarnagda, du Burkina Faso.

Esther y travaille sur un projet qui lui tient particulièrement à cœur, Quand la mer reviendra, un texte qu’elle a dans ses cartons depuis maintenant plus de trois ans. C’est après avoir vu un reportage sur l’assèchement de la Mer d’Arral, au Kazakhstan, que lui est venue l’idée de cette pièce. Les images de bateaux échoués en plein milieu du désert, avec des vaches paissant tout autour, l’ont fortement impressionnée. Un mode de vie séculaire disparaît, des populations entières sont déracinées parce qu’ailleurs, d’autres ont décidé de détourner des fleuves pour irriguer des terres arides afin d’y faire pousser du coton.

Après avoir exploré la chanson et complété un baccalauréat en arts plastiques, Esther Beauchemin a su mettre en valeur ses talents en tant que comédienne et auteure. Tout en consacrant l'essentiel de son énergie au Théâtre de la Vieille 17 (Ottawa), elle a écrit une pièce pour adolescents pour le Théâtre La Catapulte (La meute), dirigé des mises en lecture pour le Centre national des Arts et tâté de l'écriture télévisuelle. Maïta, sa première œuvre solo, a remporté le Prix Christine Dumitriu van Saanen 2002, a été finaliste pour le Masque du meilleur texte en 2003, a été traduite en espagnol pour être jouée à Mexico, en plus de faire l'objet d'une résidence de traduction au Banff PlayRites Colony, en 2005. Depuis septembre 2006, Esther assume la direction artistique et générale du Théâtre de la Vieille 17.

Une lecture d'extraits des textes travaillés lors de la résidence sera donnée par les auteurs eux-mêmes, le samedi 18 juin à 16 heures dans la salle de répétition du Théâtre de la Bordée, à Québec. Nourris de cette première période d'écriture et de ce premier contact avec le public, les auteurs pourront ensuite retourner à leur table à dessin. Pour notre part, nous aurons l’occasion d’entendre Quand la mer reviendra, le mercredi 14 septembre à 14h30, dans le cadre des Zones théâtrales, à Ottawa.

[Facebook] [Twitter] [Google+] [LinkedIn] [MySpace]


« Retour

Artistes professionnels
Milieu scolaire
Liens utiles
Connexion
Copyright © 2014 Association des théâtres francophones du Canada | Droits et aspects légaux
Conception graphique & production web : Existo Communications & Sociotechnologies